The one-eyed one

the_one_eyed_oneJ’ai parfois l’impression de faire un cadavre exquis avec moi-même. « The one-eyed one » est construit à partir de la fin de « The disturbing creature » en version cumbia et en alternant deux accords de manière répétitive. Pas de cassures, une mélodie unique et entraînante et, dans ma tête, l’image d’un géant borgne sur une piste danse.

I sometimes have the feeling that I am playing Exquisite Corpse with myself. « The one-eyed one » has been built from the outro of « The disturbing creature », in a cumbia version, alternating two chords in a repetitive loop. The structure consists in no breaks whatsoever, plus a single, catchy melody designed with the image of a one-eyed giant shaking it on the dancefloor in mind.

Publié le