Soutenez Folcore !

En 2012, lorsque j’ai commencé à faire de la musique sous le pseudonyme de Poupa Honk, je n’imaginais pas que l’autoproduction me poserait problème. Tout les outils nécessaires à la production sont disponibles et abordables. Des plateformes offrent la possibilité de diffuser sa propre musique facilement, les réseaux sociaux d’en faire la publicité et les logiciels de M.A.O. (Musique Assistée par Ordinateur) sont de moins en moins chers et de plus en plus nombreux. Péché d’orgueil ou naïveté ? Je ne m’étais pas rendu compte de l’importance d’être soutenu et accompagné par un label.

Les difficultés ne se trouvent pas dans les aspects techniques de la chaîne de production, la problématique est bien plus humaine : à la différence d’un concert, la production d’un album est une démarche intime qui se passe loin des regards et de l’écoute de son public et lorsqu’on est seul face aux algorithmes des réseaux sociaux, où tout est transformé en chiffres et statistiques, on peut cruellement manquer des repères concrets qui nourrissent la confiance en soi nécessaire à toute démarche artistique.

C’est là qu’un label peut faire toute la différence : en créant un lien concret avec un public pourtant encore hypothétique et en vous rattachant à une communauté, il vous permet de mettre de côté les doutes et les incertitude pour pouvoir investir toute son énergie au bon endroit : dans la créativité.

Germán de Souza (ph: AllesAndre)

Lorsque Germàn De Souza qui gère le label Folcore Records m’a proposé de publier ma musique, ça a été pour moi très encourageant : être associé à des artistes comme Panther Panther, Nixtamal, Castora Herz, Qechuaboi, Animal Chuki, Dr Brodsky et tant d’autres (le catalogue de Folcore compte une soixantaine d’artistes) a clairement été une source de fierté et de motivation.

Aujourd’hui c’est Folcore qui a besoin d’aide, non pas qu’il ne puisse plus fonctionner par ses propres moyens, au contraire, Germàn a le don de faire beaucoup avec peu. Mais parce qu’après 10 ans d’existence et 110 publications, Folcore ne se satisfait plus des productions numériques et aimerait offrir à ses artistes un nouveau support : le vinyle !

Pour un musicien, une production sur vinyle n’est pas anodine, cela représente un pas de plus vers ce lien concret, sans algorithme, avec son public. Un vinyle est un objet qu’il pourra donner en main propre à ses auditeurs. Un CD n’a pas le même poids, au propre comme au figuré, et peine à remplir ce rôle d’ambassadeur du réel, car il reste trop proche du monde numérique.

Pour Folcore, se lancer dans la production de vinyle est un pas important à franchir et même si le label compte bien y arriver dans tout les cas, un coup de pouce financier l’aidera à démarrer et surtout lui permettra d’investir dans une production de qualité, c’est pourquoi Folcore Records lance une campagne de crowdfouning sur la plateforme Indiegogo.

Ayant la chance de faire partie des artiste sélectionnés pour une production vinyle, je suis bien sûr directement intéressé par les résultats de cette campagne et vous invite à cliquer sur le lien ci-dessus pour voir si un des packs proposés correspond à vos moyens, à savoir qu’ils se situent entre 5 et 500 CHF et que tout vos dons seront récompensés par des albums, T-shirts ou stickers…

Mon prochain album « Lead Bird », déjà bien avancé, est annoncé pour février 2020 et j’adorerais pour une fois le recevoir par la poste !

Publié le