Lead Bird

Il y a huit ans, je commençais à produire mes premiers dubs, explorant en solitaire les abîmes de la musique assistée par ordinateur. J’y ai découvert un monde d’une richesse insoupçonnée où paradoxalement la technologie permet de rendre humaine une musique pourtant interprétée par une machine.

J’ai découvert aussi que cette machine était le moyen le plus direct et le plus brut pour extraire cette musique de mon cerveau.

Lead Bird a été conçu dans une forme d’intimité avec la machine, en utilisant uniquement des sons de synthèse, sans samples ni plugins, comme un retour au code source.

Il y a trois ans, je suis passé de Mac à Linux et d’Ableton Live à Bitwig Studio et vu de ma façon de travailler, changer de logiciel et de système d’exploitation, équivalait à réapprendre un nouvel instrument, avec tout le bénéfice que l’on peut retirer d’un tel changement. Déconstruire et reconstruire est un excellent moyen de différencier l’essentiel du superflu et permet de mieux comprendre ce qui est induit par la machine, et ce qui nous est propre.

Après avoir travaillé ces dernières années avec d’autre musiciens et cherché à m’éloigner du tout numérique – lors de la production de Golden Lowness ou d’expériences de concerts – je suis revenu pour cet album à mon inspiration première, mais avec un nouveau son en tête, plus chaleureux et – malgré la méthode utilisée – plus organique.

Réalisé en macrophotographie et sans trucage, le visuel de l’album m’a été inspiré par les mêmes réflexions sur la rencontre de l’inerte et du vivant, du synthétique et du naturel.

Des oiseaux de plomb, un soldat perdu, une carcasse d’avion dans un paysage désolé. Si cette mise en scène représente bien mes inquiétudes quand à l’avenir de notre civilisation, je me dois de vous rassurer : je travaille déjà sur un nouvel album et je reste persuadé qu’il y a toujours l’opportunité de reconstruire quelque chose, même sur une terre en apparence stérile.

La version numérique de Lead Bird est disponible sur  Bandcamp où vous pouvez également précommander l’édition vinyle, actuellement en cours de production.

Lead Bird a été masterisé par Stéphane Kroug au studio ELectric Room Mastering

Publié le

Poussière

Deuxième single de la série d’après « Golden Lowness », « Poussière » donne déjà une bonne idée de la couleur que je recherche pour un prochain album.

Un peu moins… propre ?

Un oeil dans la poussière…

Mise à jour de mai 2020:

Ce morceau est maintenant disponible chez Folcore Records, sur l’album « Lead Bird » !

Publié le

Folcore Label Night

Le samedi 30 décembre au Diobar (Barcelone), pour la « Folcore Label Night », j’aurai l’honneur de partager l’affiche avec Qechuaboi, Cherman et Nixtamal ! Une soirée « Néotropicale, Electrofolk, Futur Beats et bien sûr: Rub-A-Dumbia !

Publié le

Golden Lowness

Samy Dib: Guitare.
Jonathan Delachaux: Bass Clarinet.
Poupa Honk: Digital Music & Arrangement.

Mastering: Yann Ryo aka Nixtamal
Executive production: Poupa Honk & Folcore Records

 

Samy et Jo m’accompagnent depuis les débuts de Poupa Honk, en 2012 et dès nos premières collaborations, il est clairement apparu que nous n’avions que de rares inspirations en commun et une approche très différente de la musique. J’ai évolué avec de fortes doses de musique Jamaïcaine pendant qu’ils étudiaient le jazz en écoutant du rock expérimental. J’espère qu’ils me pardonneront ce raccourcis extrême que j’utilise pour illustrer mon propos: le bénéfice qui résulte de la difficulté à communiquer. Lorsque que l’on a pas de codes établis, de références communes, on est obligé d’en créer pour arriver à se comprendre.

Poupa Honk


 

 

Golden Lowness est le 76ème album publié par Folcore Records. Fondé en 2010, le label Barcelonais se spécialise dans la rencontre entre électronique et musique traditionelle, avec une attention particulière portée à la nouvelle scène sud-américaine.

Golden Lowness est disponible à prix libre sur Bandcamp et sera bientôt également en vente sur les principales plateformes commerciales.

The only good Hummer is a pocket Hummer.


« Un EP en el que el jazz profundo, contemplativo, se encuentra con la folktronica, el dub y la cumbia de una forma por demás inusual. Tremendísima entrega la que nos hace nuestro label hermano Folcore, a cargo del viejo cazador de sonidos y propuestas globales Germán de Souza aka Cherman. De la manoa de esa […] »

Cassette Blog

Lire l’article sur le site de Cassette Blog …

Publié le

Kikasaru

poupa-honk-kikasaru-1-kikasaru

« Kikasaru », du nom du célèbre singe qui se bouche les oreilles rassemble huit morceaux choisis parmi mes premières publications (de 2012 à 2016), les plus anciennes ayant été remixées pour l’occasion. L’album, produit par le label Barcelonais Folcore Records et masterisé par Nixtamal est en téléchargement libre sur le site de Folcore et sur Bandcamp.

Une trentaine d’artistes sont représentés par Folcore, label spécialisé dans la rencontre de l’électronique et des musiques latino-américaines. Beaucoup d’entre eux (Animal Chuki, Shushupe, Qechuaboi, Tropical Terror, Cafe de Calaveras, Nixtamal ) ont influencé mon travail et c’est un grand honneur pour moi de les rejoindre avec « Kikasaru », la première publication officielle de Poupa Honk !

Cet album a aussi été pour moi l’occasion d’approfondir le concept visuel qui accompagne mes productions musicales depuis le début: redonner vie à travers des portraits en macro-photographie à des objets trouvés dans les fonds de cartons du marché au puces.

 

Kikasaru sur le site de Folcore Records

Un article de Mariana Viveros paru sur Cassette Blog

Publié le

Dubbing the Marabou

« Sous ces cheveux, légers comme des marabous et bouclés à l’anglaise, le front, […], reste discret, calme jusqu’à la placidité, quoique lumineux de pensée ; […]. » (Honoré de Balzac)

… ils ne demandent en général pas de salaire pour leurs actions, mais l’obligation morale tacite est de pourvoir à leur besoins…

… en effet, des plumes sur la tête seraient enduites de sang coagulé ou de substances corporelles lorsque l’oiseau la plongerait dans le corps d’un gros animal, tandis qu’une tête nue reste propre.

( Extraits choisis, wikipedia )

Publié le

The Great Dog

Le grand chien est de retour. Après 4 ans d’expérimentation, j’ai décidé de faire profiter des mes nouveaux sons au premier morceau que j’ai publié (en 2012). Les samples d’accordéon sont les mêmes mais la partie digitale a subi un ravalement de façade assez conséquent. Et puis je dois dire que « The Great Dog » et le morceau qui représente le mieux mes influences , il méritait bien ce traitement de faveur…

Publié le

100% de réduction sur les nouveaux badges !

Comment devenir l’heureux propriétaire d’un badge Poupa Honk ? Uniquement sur présentation de vous même à l’un de nos concerts (par exemple le 29 janvier au Chat Noir ). Giraffe et Hippopotamus seront disponibles gratuitement à la vente* ainsi que Gargarguilaguit, Gretchen et bien d’autres encore. Profitez-en pour découvrir également nos offres audios sur le même theme**.

Badges Giraffe & Hippopotamus 2016

*dans les limites du stock disponible.
**Les consommateurs très investis recevront également un sticker « HONK ! If you like rubadumbia ».

 

Voir aussi l’article: « Poupa Honk and the Plugins au Chat Noir ».

Publié le

Giraffe

poupa-honk-giraffe

Après « Bad swing », voici « Giraffe », la deuxième publication officielle de Poupa Honk and the Plugins, notre formation live. Pour cette rubadumbia, Samy a mis de côté sa guitare MIDI pour retrouver celle qui l’accompagne dans ses meilleurs solos, la manouche. Quand à Jo, une main sur son sax et l’autre sur le bouton de volume de sa mixette, il continue ses expériences sonores à la recherche du groove impossible.

Pour voir la Giraffe en live, venez le 29 janvier au Chat Noir !

Télécharger Giraffe sur Bandcamp (prix libre )

Note: pour ceux qui connaissent mon amour des fautes d’orthographe, sachez que cette fois, « giraffe » est correctement orthographié… en anglais.

Publié le

Poupa Honk and the Plugins au Chat Noir

honk_chat_noirAprès un premier concert clandestin à Genève et un second au Tap Tab de Schaffhouse, on sera le 29 janvier 2016 au Chat Noir de Carouge, avec Eugène en première partie et Dj Rouni qui vous achèvera à coup d’électro swing. On vous promet quelques rubadumbias inédites et du steady-shuffle-hop. Si vous ne savez pas encore comment ça se danse, faites des essais sur cet extrait de notre concert au Tap Tab, et venez nous montrer !

logo_chat_noirChat noir
29 janvier 2016
22h (ouverture à 21h30)

 

Voir aussi l’article plus récent « Giraffe ».

Publié le