Free-dada-dub-littéraire-indé & Dancehall Improvisation

Lapsus [lapsys] n. m. invar.
ÉTYM. 1833, Nodier, in D. D. L.; lapsus calami, 1630, in Bloch et Wartburg; du lat. lapsus linguæ, lapsus calami « faux pas de la langue, de la plume ».

◆ Emploi involontaire d’un mot pour un autre, en langage parlé (lapsus linguæ) ou écrit (lapsus calami). Faire un lapsus, des lapsus en parlant. ➙ Fourcher (la langue lui a fourché). Effet comique tiré de lapsus (➙ Contrepèterie). L’étude des lapsus par Freud.

« Les cauchemars de la peinture flamande nous frappent par la juxtaposition à côté du monde vrai de ce qui n’est plus qu’une caricature de ce monde ; ils offrent des larves qu’on aurait pu rêver. Ils prennent leur source dans ces états semi-rêvés qui provoquent les gestes manqués et les dérisoires lapsus de la langue. »

A. Artaud, le Théâtre et son double, Théâtre oriental et Théâtre occidental, Idées/Gallimard, p. 108-109.

◆ (1826, lapsus memoriæ). Par ext. Lapsus de mémoire…

Collectif Lapsus de Luxe :

  • Jacques Houssay: voix & texte
  • Jonathan Delachaux: saxophones & clarinettes trafiqués
  • Julien Israelian: percussions & samsonite
  • Philippe Dunant a.k.a. Poupa Honk: samples & machines
  • Stéphane Augsburger: guitare, samples & effets

Lapsus de Luxe est un collectif de l’accident, du dérapage et de l’improvisation. Actif depuis 2018, il réunit des individualités fortes venues de mondes éloignés – poésie, (free) jazz, musiques ethniques, cumbia dub, hip-hop, musique classique et punk-rock.

Son exigence : la recherche d’un point de friction et de compromis entre ces différents éléments à travers l’élaboration d’un spoken word entièrement libre, composé dans l’urgence, en direct, et résultant d’un dialogue constant et spontané entre texte et musique – la voix n’étant plus ici qu’un instrument comme les autres. Signe particulier : une prédilection marquée pour les zones intermédiaires d’où surgit l’insolite, pour la faune et la flore de la marge, pour le fou rire des grandes catastrophes.

Son esthétique : hors borders, entre collage, cadavre exquis, zapping, conte malade. Sa politique : hybridation systématique : des styles, des symboles, des sons.

Lapsus de Luxe, c’est l’apocalypse comme une comptine pour enfant. C’est des extraterrestres désuets, du nihilisme tendre, du tragique burlesque. C’est la fin du monde sauce samouraï.



Lire aussi: Nouvelle formule